Le mystère Cabrel
Voici un extrait d'article signé SUZY TURCOTTE, revue CHANSONS vol.18 no.1 février-mars 1995
Cette revue m'a été prêtée par Valérie Beauregard


Je ne saurais élucider le mystère Cabrel. Le chanteur est secret, fragile et discret: il se révèle peu hors de ses chansons. Une inguérissable mélancolie teinte ses paroles nues; son langage est chargé d'une émotion vraie et d'un intense pouvoir poétique et c'est ce qui confère à son travail tout son poids d'humanité, toutes ses amples ondulations mélodiques. Avec Cabrel, une seule phrase et l'atmosphère est installée.

Que Cabrel parle d'amour absolu, de tendresse infinie, des tourments, de détresse extrême ou de la danse qui engendre le désir, ses musiques et ses mots fiévreux sont toujours emprisonnés sous la chape du romantisme. Et s'il rejoint un si vaste public constitué d'hommes et de femmes, je n'y vois qu'une explication: son chant profond touche parce qu'il est façonné à même des sentiments universels comme l'amour, la solitude, la quête intérieure.

Autres éléments qui caractérisent ce qu'il est convenu d'appeler la façon Cabrel: un jeu de guitare très personnel, des sonorités américaines qui épousent magnifiquement son accent du sud-ouest de la France. Il est tout à fait irrésistible de l'entendre faire rimer "porte" avec "autre", ou encore "poignets" avec "je t'aimerai".

Si "Quelqu'un de l'intérieur" a été, en 83 un disque charnière dans l'inspiration, en 89 "Sarbacane" sera celui de la maturité triomphante. C'est le disque de l'harmonie d'un auteur avec lui-même, l'album de la plénitude, sinon de l'apogée. Sarbacane sera vendu a près de deux millions d'exemplaires.Paru cinq ans après Sarbacane, "Samedi soir sur la terre" avait dépassé le million d'exemplaires trois mois après sa sortie.

Sur scène, le miracle est identique: privilégiant la communication, la qualité du message, chacun de ses spectacles est une petite merveille où la qualité musicale, la chaleur humaine, la sobriété, l'humour, la virtuosité dans le propos et la forme, le respect du public en somme, prennent le pas sur les décibels et les grosses machineries. De la petite salle intime au palais des sports le plus vaste, de la formule en quatuor acoustique (il a été le précurseur, en Europe, d'un retour vers la musique acoustique) à la formation rock, Francis Cabrel reste identique à lui-même: chaleureux, convivial, discret.


Chorus
Le soir illustré
Radio Périgorg


Conception Marielle Lanthier alias fleur

Retour page principale