Maintenant 3 ans que ce site existe et celà grâce à vous, fans de Francis Cabrel. Ce site sera toujours en perpétuelle évolution... Je désire remercier tous ceux et celles qui m'ont fait parvenir du matériel pour en faire profiter les autres fans, par l'intermédiaire de ce site. Je tiens aussi à remercier tous ceux et celles qui, jusqu'à maintenant m'ont fait preuve d'encouragement par mail ou par signature de mon livre d'Or. Merci à mon conjoint, Martin sans qui certaines parties plus techniques de ce site, n'auraient pas vu le jour. Merci à M. Cabrel pour l'ensemble de son oeuvre.

Pour ceux et celles qui en sont à leur première visite, soyez les bienvenues et revenez aussi souvent que celà vous tente. Prenez aussi quelques secondes pour lire le très joli texte d'HUGUES ROYER.


Je me permet de reproduire ici un texte extrait d'un livre intitulé "Francis Cabrel" dont l'auteur est HUGUES ROYER.

Celui qui ne rêve jamais,
celui qui ne s'est jamais éveillé avant les premières lueurs du jour,
celui qui n'a jamais senti les cailloux des sentiers sous la botte,
celui qui ne saurait souffrir les instants de solitude,
celui qui n'a jamais respiré le parfum frais des forêts à l'automne,
celui qui n'a jamais saisi la terre à pleines mains,
celui dont le regard n'a jamais accompagné la brindille sur le ruisseau,
celui qui ne s'est jamais ému d'une fleur qui s'ouvre,
celui qui n'a jamais songé à fendre l'air comme l'oiseau,
celui pour qui la campagne n'est qu'un désert où l'on s'ennuie à périr,
celui qui n'a jamais caressé le bois poli d'un vieux parquet,
celui qui exècre les veillées au coin du feu,
celui que le velours de la guitare dérange,
celui qui n'a jamais fondu de pudeur sous le regard des autres,
celui qui n'a jamais eu envie de hurler sa détresse dans la foule,
celui qui n'a jamais souri aux humbles,
celui qui n'a jamais ouvert sa porte,
celui dont le coeur est sec à force de rien,
celui qui n'a jamais rougi derrière un bouquet de fleurs des champs,
celui dont le coeur n'a jamais battu la chamade,
celui dont l'oeil ne s'est jamais voilé au départ d'un train,
celui qui n'a jamais eu la patience d'attendre,
celui dont les bras sont trop courts pour étreindre,
celui qui n'a jamais dit "oui" pour la vie,
celui qui n'y a jamais cru,

celui-là ne peut aimer Francis Cabrel
Hugues Royer




Je voudrais préciser que les textes que vous allez lire sont un résumé des livres suivants:
  • Francis Cabrel de Marc Robine, Éditions Seghers
  • Francis Cabrel de Hugues Royer, Éditions Du Rocher
Conception Marielle Lanthier alias fleur

Retour page principale